Témoignages

 

« Une chance comme celle là on n’en a pas deux dans sa vie »

par Rescapés catastrophe de Liévin

Ce vendredi là, Anna S n’a pas entendu sonner son réveil. C’est donc à jeun, en pestant un peu que son mari Stéphan s’est rendu à la fosse, au 3 de Lens à Liévin. Quand il est arrivé au fond à moins 710 m dans le chantier des Six sillons il était un peu plus de 6 h du matin. Il a décidé de d’abord casser la croûte. C’est sous une encoignure qu’ils se sont assis un collègue et lui. Ils ont sorti les tartines. Quelques minutes après tout explosait