Témoignages

 

« Une chance comme celle là on n’en a pas deux dans sa vie »

par Rescapés catastrophe de Liévin

Ce vendredi là, Anna S n’a pas entendu sonner son réveil. C’est donc à jeun, en pestant un peu que son mari Stéphan s’est rendu à la fosse, au 3 de Lens à Liévin. Quand il est arrivé au fond à moins 710 m dans le chantier des Six sillons il était un peu plus de 6 h du matin. Il a décidé de d’abord casser la croûte. C’est sous une encoignure qu’ils se sont assis un collègue et lui. Ils ont sorti les tartines. Quelques minutes après tout explosait

Trente ans après, j'ai encore la gorge serrée …

par Rescapés catastrophe de Liévin
Liévin, fosse n°1

J'avais terminé mon travail sur ce secteur et m'apprêtais à remonter sur mon vélo quand dans un bruit terrible, pire qu'un coup de canon, je fus projeté au sol. Ma jambe heurta une masse métallique. Je me retrouvais dans le noir absolu car tout avait disjoncté et il y avait tant de poussière partout que ma lampe ne dégageait plus qu'un minuscule halo de lumière.