Cet énorme malheur qui a endeuillé notre ville…

Déposé le 25/04/2014 | par Rescapés catastrophe de Liévin | sur la catastrophe 1974- Catastrophe minière (Liévin)

Trente ans après, j'ai vraiment le sentiment que cette catastrophe était difficilement prévisible.

 

Les images

Les ressources

Liens externes

 
 

"Le 27 décembre vers 5h30, j'étais en pleine discussion dans les lavabos avec un mineur venu se plaindre de la présence de poussière dans le montage de la veine six sillons. Normalement, l'avancement du montage de taille devait se faire avec un « hydro-tir » c'est-à-dire une pression d'eau qui facilite l'abattage et réduit la production de poussières. N'ayant pas eu le temps d'installer l'hydro tir, car rappelons-le, les mineurs étaient payés à la tâche et leur temps était précieux, de la poussière se dégageait inutilement. Je voulais donc aller voir les ouvriers et leur expliquer qu'il fallait absolument monter l'hydro-tir. Je m'apprêtais à descendre quand on vint me dire qu'il y avait eu un coup de poussier.
Avec d'autres ouvriers nous sommes donc descendus tout de suite, et arrivant vers six sillons nous avons vu la première victime qui avait été projetée contre une paroi. Nous avons éteint quelques foyers de flammes avec des extincteurs et, en progressant, nous avons rencontré des survivants qui, complètement hébétés, se dirigeaient tant bien que mal vers la cage... Plus loin, encore des corps... Trente ans après, j'ai vraiment le sentiment que cette catastrophe était difficilement prévisible. En effet la veine six sillons n'était encore qu'en préparation, elle n'était pas exploitée. De plus, il n'y a pas eu de faute humaine, tous les mineurs, ce matin-là, étaient des gens très expérimentés. Enfin le gazier, qui était passé dans la nuit, n'avait relevé aucune trace de grisou

Un fait m'interpelle ; ce jour-là, la pression atmosphérique s'était d'un coup effondrée de 11 millibars et on sait qu'au fond, cela a pour effet d'aspirer du grisou. Alors, peut-être, faut-il y voir la une cause importante de cet énorme malheur qui a endeuillé notre ville, notre Région et la grande famille de tous les mineurs de France. "

http://centriris.com/catastrophe%20hbnpc/page13.php

Période

Vendredi 27 décembre 1974 au Vendredi 27 décembre 1974

Intensité

4

Commune

Liévin  

Autres témoignages sur la catastrophe

  • Rescapés catastrophe de Liévin | 22/04/2014

    « Une chance comme celle là on n’en a pas deux dans sa vie »

    Ce vendredi là, Anna S n’a pas entendu sonner son réveil. C’est donc à jeun, en pestant un peu que son mari Stéphan s’est rendu à la fosse, au 3 de Lens à Liévin. Quand il est arrivé au fond à moins 710 m dans le chantier des Six sillons il était un peu plus de 6 h du matin. Il a décidé de d’abord casser la croûte. C’est sous une encoignure qu’ils se sont assis un collègue et lui. Ils ont sorti les tartines. Quelques minutes après tout explosait

  • Rescapés catastrophe de Liévin | 22/04/2014

    Je n'ai rien oublié…

    D'un coup dans un bruit d'une puissance formidable, je fus projeté à terre par le souffle d'une explosion et je sentis voler en éclats juste au-dessus de moi un nombre incalculable de débris de toutes sortes. Complètement "sonné" je me retrouvai dans un brouillard de poussière très dense ou j'avais beaucoup de mal à respirer. Je restais immobile incapable de bouger.

  • Rescapés catastrophe de Liévin | 22/04/2014

    Trente ans après, j'ai encore la gorge serrée …

    J'avais terminé mon travail sur ce secteur et m'apprêtais à remonter sur mon vélo quand dans un bruit terrible, pire qu'un coup de canon, je fus projeté au sol. Ma jambe heurta une masse métallique. Je me retrouvais dans le noir absolu car tout avait disjoncté et il y avait tant de poussière partout que ma lampe ne dégageait plus qu'un minuscule halo de lumière.

  • Rescapés catastrophe de Liévin | 22/04/2014

    La mine a causé bien des malheurs…

    Vers lOhOO, ma patronne qui écoutait la radio m'avait dit "Savez vous Josiane qu'il y a eu une catastrophe dans une mine" puis une cliente était arrivée et on n'avait plus parlé de ça...

  • Rescapés catastrophe de Liévin | 22/04/2014

    Je ne me suis jamais vraiment remise…

    "Mon mari avait comme un pressentiment, il n'avait rien dit mais je le sentais... Le 26 décembre, on avait rendu visite à toute la famille comme s'il voulait dire au revoir à tout le monde

  • Rescapés catastrophe de Liévin | 22/04/2014

    mon père n'aurait pas aimé me voir comme ça !

    "A l'époque, j'avais trois ans mais je garde quand même de vagues souvenirs de mon père : des choses qu'un enfant remarque. Je le revois heureux dans sa voiture ou s'occupant avec amour de ses pigeons. De la catastrophe en elle-même , je ne me souviens pas du tout.