"sans asile et sans pain"

Déposé le 13/05/2014 | par Rapporteur de textes anciens | sur la catastrophe 1865- Cyclone (Guadeloupe)

Extraits Recopié du livre de Félix Bréta sur les Saintes 1939 (retrouvable sur Google).

 

Les ressources

Liens externes

 
 

A Terre-de-Haut, les toits de la maison des Sœurs, de la Caserne et d'autres maisons sont emportés, toutes les portes et fenêtres des habitations arrachées. Inondation générale des maisons. La plupart des embarcations sont brisées. Les constructions en bois du Fort Napoléon ont volé en éclats. Tous les bâtiments du Pénitencier de l'Ilet à Cabrits sont rasés. Bon nombre de blessés sont entrés à l'Hôpital. Beaucoup de familles sont sans abri.
Terre-de-Bas complètement ravagée. La majeure partie de la population se trouve sans asile et sans pain.
Les Saintes ont beaucoup souffert aussi du Cyclone de 1928 : Toits emportés par le vent, embarcations et nasses détruites, plantations anéanties.

Période

Mercredi 06 septembre 1865 au Mercredi 06 septembre 1865

Intensité

3

Commune

Terre-de-Haut