Un chasseur pris entre deux cours d'eau

Déposé le 07/03/2013 | par MAYANE | sur la catastrophe 1940- inondations (Pyrénées Orientales)

M. D. de Villeneuve-la-rivière raconte l'expérience de sa commune au cours de l'inondation de 1940

 
 

"Dans le village, on n’a pas vu d'eau. Le Malaveil n'a pas roulé d'eau. Plus haut, au niveau du canal de Vernet et Pia (qui vient de la Têt), le pont s'est écroulé, ce qui a détourné le cours d'eau vers le bas de Villeneuve-la-rivière et a inondé le moulin."

Son cousin, qui était parti à la chasse s'est fait surprendre par la montée des eaux. Pris entre la Têt et un autre cours d'eau habituellement à sec, il s'est réfugié avec son collègue dans un figuier.

Une autre histoire qui lui a été rapporté dit que des nénufars s'étaient installés avec des grenouilles tellement l'eau était restée longtemps vers l'entrée de Villeneuve, mais il n'y croit pas. A l'époque, les rivières étaient au niveau des propriétés, aujourd'hui la rivière s'est creusée et des travaux d'aménagement ont été réalisés."

Période

Mardi 15 octobre 1940 au Vendredi 18 octobre 1940

Intensité

5

Autres témoignages sur la catastrophe