L’inondation du Rhône de 2003

Déposé le 13/06/2012 | par ihmec2 | sur la catastrophe 2003 - inondation (national)

« L’anticipation des risques est une composante importante des politiques publiques locales. Notre devoir d’élu est de prévenir au mieux les inondations, tout en en informant la population. A Nîmes, avec le programme CADEREAU, nous avons lancé un vaste plan de prévention des risques, qui passe aussi par une meilleure information des habitants. Chacun doit se sentir concerné par le risque. » M. Jean-Paul Fournier, Sénateur du Gard et Maire de Nîmes

 
 

Conséquences en termes d’atteinte au fonctionnement des services publics :
« Dans notre commune, l’alimentation en eau potable se fait depuis une nappe située à 25 kilomètres, en bordure du Rhône. En 2003, lors des inondations liées à la crue du Rhône, les installations de pompage étaient sous l’eau, ce qui a engendré une coupure de l’alimentation de la ville durant trois jours. Les habitants ont donc été ravitaillés en eau minérale, ce qui a représenté une consommation de 1,5 millions de bouteilles. Le premier jour, les restaurants ont utilisé des assiettes en carton pour recevoir leurs clients. Mais l’activité s’est vite arrêtée en raison des problèmes d’hygiène liés notamment à l’absence d’eau dans les sanitaires. Cette pénurie est l’une des conséquences les plus délicates à laquelle nous avons été confrontés. »

Message adressé aux élus :
« A Nîmes, l’eau ne constitue pas le seul risque. Le maire que je suis est tout à fait conscient qu’il existe d’autres évènements pouvant produire des dégâts considérables. Il faut ainsi les anticiper au mieux. Aucune commune n’est malheureusement à l’abri d’une catastrophe comme un incendie ou un grave accident de la route. Il est également nécessaire de réfléchir aux comportements à adopter en cas de crise, pour éviter toute action dans la précipitation. »

Sources - CEPRI - Guide du Maire

Période

Lundi 01 décembre 2003 au Mercredi 10 décembre 2003

Intensité

4

Commune

Nîmes  

Autres témoignages sur la catastrophe

  • ihmec2 | 13/06/2012

    Inondations du Rhône de 2003

    « Il est indispensable d’avoir un bon système d’alerte pour prévenir les gens, c’est le plus efficace. Rappeler régulièrement les risques présents sur le territoire de la commune à la population est également important, parce qu’en général il n’y en a pas qu’un seul. » M. Juan Martinez, Maire de Bellegarde (Gard)

  • ihmec2 | 13/06/2012

    la crue du Rhône de 2003

    « Tout le monde n’est pas préparé à affronter une inondation. On est démuni face à l’eau, on n’est plus rien. » M. Gilles Dumas, Maire de Fourques (Gard)