La crue torrentielle du 22 septembre 1992

Déposé le 13/06/2012 | par ihmec2 | sur la catastrophe 1992 - Inondation de plaine (PACA)

« Aujourd’hui, on connaît les périmètres inondables pour une crue de type 1992, mais il peut y avoir pire, et c’est ce que je dis à tout le monde. » M. Pierre Meffre, Maire de Vaison-la-romaine (Vaucluse)

 
 

« Les inondations de Vaison-la-romaine sont comparables à celles de Nîmes en 1990-1991 et celles survenues en Dracénie en juin 2010. Il s’agissait d’inondations liées à de fortes pluies, fréquentes dans le bassin méditerranéen. C’est un contexte différent des crues du Rhône de 2003, et des submersions du littoral atlantique de 2010. C’est une crue torrentielle avec une montée et une redescente des eaux très brusques. »

Sur les conséquences concernant la sécurité de la population :
« Il y a eu une très forte montée des eaux de l’Ouvèze, et des débordements dans deux zones : une en amont de la commune où un camping a été inondé, une autre en aval qui a détruit un lotissement. Les habitations qui se trouvaient sur une sorte d’île pendant les inondations de 1992 n’existent plus aujourd’hui.
La commune a compté 37 morts. C’est une véritable tragédie, qui a été renforcée par le fait que les pompiers ont eu du mal à intervenir en 1992, parce que la caserne était située sur la rive gauche, où il y avait le moins d’habitants. Or rapidement les deux ponts modernes ont été coupés, le pont romain a été inutilisable pendant 2 à 3 jours, le temps de faire des tests de solidité pour pouvoir à nouveau le traverser. Par conséquent, ce sont des pompiers d’autres communes qui sont venus en aide à la population. Aujourd’hui, un emplacement est réservé dans le PLU de Vaison-la-romaine pour le transfert de la caserne en rive droite. »

Sur les conséquences concernant l'image de marque de Vaison-la-romaine :
« Lors des dix années qui ont suivi la crue, les gens venaient voir par curiosité les traces de l’inondation. Est-ce que l’on va voir les traces d’un tremblement de terre ou d’une guerre qui a eu lieu ? Aujourd’hui vous avez beaucoup de touristes qui sont sur le pont romain et qui regardent la rivière en ayant à l’esprit les images de la couverture des magazines avec la caravane sous le pont... Ces images sont ancrées dans la tête des gens et c’est important de le prendre en compte. Quand on parle en France de Vaison-la-romaine, les gens pensent Inondation. Le meilleur exemple de cela, c’est suite aux évènements sur le littoral vendéen entre autres, où les médias se sont tournés vers nous pour avoir des témoignages sur ce qui s’était passé à Vaison, parce que Xynthia c’était le première catastrophe avec des dégâts humains aussi importants après Vaison-la-romaine.

Ainsi actuellement quand nous devons refuser des permis de construire pour des terrains situés en zone rouge du plan de prévention des risques, les gens comprennent assez facilement pourquoi nous prenons cette décision. Ce n’est pas le plus délicat, parce que l’on peut leur présenter les hauteurs d’eau importantes, les dégâts matériels et surtout humains.
A mon avis il faut être très vigilant sur cette problématique. Toute la difficulté est trouver le bon dosage ; ne pas être trop laxiste, trop maximaliste. Il faut à la fois faire attention et rester ferme. 2010 m’a beaucoup frappé : deux inondations sur le territoire national, qui font plus d’une trentaine de morts chacune ... La France paie un lourd tribut aux inondations. Il faut en tirer des conclusions : être vigilant sur les permis que l’on délivre en zone inondable, voire arrêter d’en délivrer. Aujourd’hui il faudrait dire oui à tout, mais on se rend compte que les gens se retournent aussi contre nous une fois que l’on a dit oui. »
Sources- CEPRI - Guide du Maire

Période

Mardi 22 septembre 1992 au Mardi 22 septembre 1992

Intensité

5

Commune

Vaison-la-Romaine