Crues (Meuse)

Du 21 au 29 janvier 1995 de fortes précipitations touchent le nord-est de la France provoquant d'importantes crues sur le bassin de la Meuse.

 

Les témoignages

Soyez le premier à témoigner sur cette catastrophe

Les vidéos

Détails

Après une fin d année 1994 bien arrosée sur le nord des Ardennes (60 à 150 mm recueillis,) de fortes pluies frappent à nouveau le nord de la France en janvier 1995.
En 9 jours, du 21 au 29, on relève 150 à plus de 200 mm sur le secteur de Charleville-Mézières.
Précipitations quotidiennes à Charleville-Mézières
du 25 décembre 1994 au 31 janvier 1995

Voici un extrait du rapport établi par le comité technique permanent des barrages, le 6 février 1997 :
" La première quinzaine de janvier a été peu arrosée dans l'ensemble de la France avec toutefois un passage pluvieux le 10 dans le nord-est, passage qui a particulièrement intéressé la partie amont du bassin de la Meuse. Les 17, 18, 19 et 20 janvier ont été moyennement arrosés et les précipitations totales de la première décade, comme ceux de la seconde n'ont pas dépassé sensiblement les valeurs normales pour la saison (sauf peut-être dans la partie amont du bassin)

Puis du 21 au 29 se sont succédées 4 fortes perturbations séparées par des périodes à peu près sèches de l'ordre de 24 heures et qui ont surtout intéressé la partie aval du bassin. […]

On a parfois cité, parmi les causes de la crue de fin janvier 1995 l'état de saturation des sols à la suite des pluies de décembre 1994. Cet élément n'est en fait pratiquement pas intervenu. Les pluies des 20 premiers jours de janvier ont été à peine supérieures à la normale. La petite crue consécutive à la pluie du 10 janvier était pratiquement totalement écoulée lorsque sont survenues les précipitations de la fin du mois. Le débit de la Meuse à Chooz était de 326 m3/s le 16 janvier alors qu'il n'est pas descendu en dessous de 400 m3/s en février. La saturation des sols correspondait à une situation normale pour la saison.

Par contre, il est exact que les 15 à 20 mm tombés en 3 jours les 18, 19 et 20, s'ils n'ont pas provoqué d'écoulement sensible, ont augmenté la teneur en eau des sols. "

Janvier 1995 a également été trés pluvieux sur l'ouest de la France et le bassin de Seine-Normandie provoquant de nombreuses crues et inondations.

La période décembre 1994-janvier 1995 s'inscrit dans l'une des périodes les plus arrosées qu'ait connu la moitié nord de la France depuis 1950.
Meteo France

Les ressources

 

Type de risque

risque naturel

Nature de l'évènement

inondation