Inondations (Sud Est)

Dans l’après-midi du 26 octobre, un épisode orageux a touché les départements des Bouches-du-Rhône, du Var et des Alpes- Maritimes s’accompagnant de fortes pluies et de vents violents pouvant atteindre 130 km/h localement.

 

Les témoignages

Soyez le premier à témoigner sur cette catastrophe

Détails

Les inondations du 26 octobre 2012 dans le Sud de la France (Bouches-du-
Rhône, Var et Alpes-Maritimes).
La rencontre d’air froid en provenance de Scandinavie et des remontées douces et humides
de Méditerranée a généré l’installation d’un fort contraste de masses d’air. Des nuages convectifs se sont formés selon deux axes : de l’ouest de l’Hérault vers le massif central et des côtes du Var vers les Alpes du Sud.
Dans l’après-midi du 26 octobre, un épisode orageux a touché les départements des
Bouches-du-Rhône, du Var et des Alpes- Maritimes s’accompagnant de fortes pluies et de vents violents pouvant atteindre 130 km/h localement. Les précipitations ont pu atteindre 50 mm en 1 h localement. Les cumuls relevés sont notamment : 96 mm à St Raphaël et 107 mm aux Arcs (83) en 24 h dont 45 mm en 1 h, 145 mm à Mandelieu-la Napoule (06) dont 54 mm en 1 h. Ces pluies intenses ont provoqué de nombreuses crues et inondations notamment dans la vallée
de l’Argens.
Ces intempéries ont causé la mort de deux étudiants emportés dans une canalisation d’évacuation des eaux du campus de Toulon.
Dans les Bouches-du-Rhône, les sapeurs-pompiers sont intervenus à 146 reprises dans les
secteurs de Martigues et des Pennes-Mirabeau.
Dans le Var, 612 interventions ont été réalisées, dont 21 pour la mise en sécurité d’environ 150
personnes.
Dans les Alpes-Maritimes, les sapeurs-pompiers du SDIS 06 ont effectué 170 interventions,
principalement dans les secteurs de Cannes et Grasse.
À Mandelieu-la-Napoule, une cinquantaine d’habitants d’un hameau ont dû être évacués et relogés dans différentes résidences de Cannes par les services municipaux.
Suite aux vents violents, plusieurs milliers de foyers ont été privés d’électricité, les chutes
d’arbres ou de poteaux ont aussi provoqués de nombreux dégâts. Par ailleurs, les réseaux routiers et ferrés ont été très perturbés par les écoulements d’eau.
Les dommages assurés pourraient être de l’ordre de 20 à 40 millions d’euros.

Type de risque

risque naturel

Nature de l'évènement

inondation