Fuite gaz (Lyon)

Une fuite de gaz est signalée en centre ville vers 11h30 au niveau d'un chantier sur la voie publique. Les services de secours établissent un périmètre de sécurité et effectuent une reconnaissance, quand une explosion 45 min plus tard endommage plusieurs bâtiments.

 

Les témoignages

Soyez le premier à témoigner sur cette catastrophe

Les vidéos

http://www.wat.tv/video/explosion-due-gaz-lyon-2008-ircf_2exyh_.html

Détails

Une fuite de gaz est signalée en centre ville vers 11h30 au niveau d'un chantier sur la voie publique. Les services de secours établissent un périmètre de sécurité et effectuent une reconnaissance, quand une explosion 45 min plus tard endommage plusieurs bâtiments. Un incendie atteint les immeubles proches du lieu de l'explosion avant de se propager à d'autres bâtiments. L'intervention mobilise 180 pompiers et 300 policiers. La fuite de gaz enflammée n'est plus alimentée vers 14H15.
Entre 500 et 1000 personnes sont évacuées, dont des enfants, ainsi que du personnel d'une école et d'une crèche ; 38 riverains sont provisoirement hébergés dans un gymnase proche. Un jeune pompier évacuant les derniers occupants d'un immeuble est tué et une quarantaine de blessés est à déplorer. Des enquêtes judiciaire et administrative sont effectuées pour connaître les circonstances et les causes du drame. Le 30/06, 7 personnes sont évacuées préventivement d'un immeuble qui risque de s'affaisser devant lequel l'explosion s'est produite.
Un rapport d'enquête réalisée après l'accident de Noisy-le-Sec (ARIA 34042) énonce une vingtaine de propositions visant à limiter la survenue de tels accidents ; propositions d'ordre administratif (guichet unique informatisé pour faciliter les démarches règlementaires avant travaux, meilleures transmissions d'informations entre les acteurs...), mais aussi mesures préventives (surveillance périodique des opérateurs, implication de la maîtrise d'ouvrage le plus en amont possible, amélioration des informations de la cartographie...), pédagogiques (renforcement du retour d'expérience sur les chantiers, meilleures informations et formations des intervenants...) et opérationnelles (emploi d'engins non surdimensionnés pour réaliser les travaux...).
Ce rapport souligne également que de nombreuses incertitudes existent sur les réseaux, tout en reconnaissant que si des procédures sont rédigées, des défaillances se produisent dans leur mise en oeuvre. Plusieurs groupes de réflexion sont créés pour étudier ces recommandations et établir des propositions concrètes.
Deux entreprises ont été mises en examen le 15 décembre 2009. L'une avait commandé des travaux sur une canalisation d'eau dans le secteur du sinistre, l'autre entreprise avait été chargée d'effectuer les travaux. Les habitants évacués regagneront leurs appartements 30 mois plus tard.

Type de risque

Risque technologique

Nature de l'évènement

explosion