Catastrophes

Rechercher par :

| naturelles,

Cyclone Gamède (La Réunion)

Attendu pour la journée du dimanche 25 février 2007, Gamède est fidèle au rendez-vous dans le nord et le sud de l'île. Des Radiers submergés, des arbres couchés. Le 25 février à 6 h 45 le pont de La Rivière Saint-Etienne entre Saint-Pierre et Saint-Louis s'effondre. Au total deux personnes sont victimes de leur imprudence et des eaux de Gamède.

| naturelles,

Cyclone Dina (La Réunion)

Le mur de l'œil passe au plus près à 27 km au large, l'île a échappé de peu aux conditions paroxysmiques. Néanmoins les conséquences de Dina ont été très importantes en terme de vent et de précipitations. Les vents ont fréquemment dépassé les 180 km/h sur le littoral. Dans les hauts, ils ont atteint localement les 250 km/h en rafales.

| naturelles,

Cyclone Firinga (La Réunion)

Dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 janvier, le cyclone Firinga transforme le sud de l'île en un vaste torrent de boue. A la Plaine des Cafres, il tomba 700 mm d'eau en moins de 24 heures. Cette fois, c’est au sud d’être touché lourdement. Les vents atteignirent les 216 kms/h à St Pierre. On dénombrera 4 morts.

| naturelles,

Cyclone Clotilda (La Réunion)

Le cyclone Clotilda provoque 7 morts et 2 disparus... Il frappe de plein fouet l'île de La Réunion le 13 février 1987. En trois jours les hauteurs d'eau cumulées atteignent des valeurs impressionnantes : 1 855 mm à la Plaine des Palmistes. de très fortes pluies accompagnèrent ce cyclone : 1502 mm en 24h à Commerson. Les dégâts furent très importants...

| naturelles,

Cyclone Hyacinthe (La Réunion)

Le Cyclone Hyacinthe entraîne la mort de 25 personnes. Il passe par trois fois très près de l'île de La Réunion. Le premier passage a lieu le 18 janvier en début de journée. Hyacinthe n'est alors que faible perturbation tropicale lorsqu'elle passe à environ 60 nautiques dans le nord de l'île. Hyacinthe évolue ensuite en cyclone tropical...

| naturelles,

Cyclone David (Antilles)

L’ouragan David frappa le bassin de l'océan Atlantique nord en 1979. Il fut le 4e système tropical nommé, le 2e ouragan enregistré et le premier majeur de la saison cyclonique 1979 dans l'océan Atlantique Nord. Cet ouragan capverdien de catégorie 5 fut l'un des ouragans les plus meurtriers de la seconde moitié du XXe siècle, faisant plus de 2 000 victimes, principalement en République dominicaine. Sa trajectoire le fit passer des Petites Antilles vers la Floride puis il remonta la côte est des États-Unis pour quitter l'Amérique vers le nord-est par les Provinces Maritimes canadiennes. Avec des vents de 280 km/h, il fut le plus fort système tropical à passer en République dominicaine depuis l'ouragan de 1930 et le plus puissant en Dominique au XXe siècle.