Catastrophes

Rechercher par :

| naturelles,

Crue d'orage (Doubs)

L’épisode pluvieux de 1953 débute le 9 juin par un orage de grande ampleur à l’échelle du bassin versant du Doubs. Sur les plateaux karstiques, la lame d’eau est exceptionnelle (Amancey). Dans la seule journée du 9 juin il est tombé plus d’une fois (jusqu’à 1.5 fois) la moyenne climatologique du mois de juin, un record pour bien des stations des environs. Les pluies se poursuivent le 10 et s’arrêtent le 11 juin.

Carte postale ancienne
| naturelles,

glissement de terrain (Serrières)

La pluviosité exceptionnellement élevée des derniers mois de 1935 et qui a persisté en janvier 1936 a provoqué dans tous nos bassins fluviaux les inondations que l'on sait. La Savoie, pour des raisons sur lesquelles nous reviendrons, n'avait cependant nulle part enregistré de crues désastreuses jusqu'à l'éboulement de boue qui, le 17 janvier 1936, a désolé la petite commune de Serrières en Chautagne.

Le Chatelard - Le mont (village détruit)
| naturelles,

Glissement de terrain (Châtelard)

Le bassin versant du Nant des Granges a été le théâtre de ce glissement de terrain. Sa partie supérieure, cernée par deux crêtes, le Mont Chabert et Mont Julioz, est à demi comblée par des dépôts morainiques à hauteur du Col du Plane à 1300 mètres d’altitude.

carte photo ancienne
| naturelles,

Coulées de boue (Pontamafrey)

30 000 m3 environ de boues et de pierres recouvrent le village de Pontamafrey et ses abords. La gare est emportée, ainsi que le pont du village. Route nationale et voie ferrée sont coupées. Les dégâts sont évalués à 167 400 F.

carte photo ancienne
| naturelles,

Eboulement (Pontamafrey)

Un « sac d'eau » sur le Grand Coin provoque une lave qui détruit un moulin et le pont du village et noie dans la boue les ponts, la route nationale 6, la voie ferrée, la gare et les maisons riveraines. L'Arc fut barré et ses eaux arrivèrent jusqu'à la route nationale. Les dommages s'élèvent à 84 494 F. Toute communication a été interrompue entre la haute et la basse Maurienne.

Carte postale ancienne
| naturelles,

Crue éclair (Modane)

Le 23 juillet 1906, dans l'après-midi, le torrent de Charmaix, gonflé par une pluie d'orage torrentielle, envahit le village de Fourneaux, situé dans la vallée de la Haute-Maurienne (Savoie).