Catastrophes

Rechercher par :

| technologiques,

Explosion usine (Jarrie)

Lors du déchargement d'un four assurant la réaction du tétrachlorure de zirconium (ZrCl4) sur du magnésium (Mg), une explosion se produit dans une zone de manutention d'un atelier produisant des éponges de zirconium. Les dégâts sont spectaculaires, 2 000 m2 de bardages et de toiture en fibrociment de l'atelier sont pulvérisés. Deux des employés sont blessés à l'extérieur du bâtiment par des éléments tombant du toit. Le matériel lourd de l'atelier (fours, ponts roulants, etc.) n'est pas atteint, des chariots pourtant mobiles ne se sont même pas déplacés.

Somatotropine
| sanitaires,

Affaire des hormones de croissance (France)

24 décembre 1992 Publication par M. Bernard Kouchner, ministre de la santé et de l’action humanitaire, d’un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), sur les conséquences du traitement par l’hormone de croissance extractive. Des dizaines d’enfants traités avant l’été 1985 pourraient être atteints d’une maladie mortelle indétectable, la maladie de Creutzfeld-Jacob.

| technologiques,

Explosion unité d'eau oxygénée (Jarrie)

Une explosion entendue à des dizaines de km puis un incendie ont lieu dans une unité de fabrication d'eau oxygénée (H2O2) proche de réservoirs d'hydrogène et de chlore. Le feu se propage dans les égouts. Une odeur nauséabonde se dégage. Un périmètre de sécurité est mis en place. Un employé est tué et 2 autres sont blessés...

| naturelles,

Crues (Ain- Haut Rhône- Doubs)

La crue océanique de février 1990 touche principalement le Haut-Rhône. Les montagnes ont reçu les jours précédents un important manteau neigeux à partir de 400 mètres d’altitude. Surviennent à partir du 13 février de très importantes précipitations associées à un vent du sud-ouest soutenu et à un brusque redoux. Sur le Jura et les Préalpes les cumuls dépassent les 200 mm en trois jours avec des périodes de retour exceptionnelles sur l’Arve (100 ans : 140 mm en deux jours, 227 mm en sept jours), le Fier (100 ans : 127 mm en deux jours, 203mm en sept jours), l’Ain (100 ans : 134 mm en deux jours, 200 mm en sept jours). La crue de février 1990 est la crue de référence sur une bonne partie du bassin versant du Doubs en raison de la conjugaison paroxystique de fortes pluies et de la fonte d’un épais manteau neigeux. Jusqu'au 13 février, le temps est perturbé et froid : il neige au-dessus de 400 mètres (20 cm vers 500 mètres d'altitude, 50 cm audessus de 1200 mètres). Le 13 au soir, le temps se dégrade encore mais se radoucit subitement. Il pleut abondamment jusque sur les sommets des Vosges (150 mm le 14 février au lac d'Alfeld). Les pluies, associées à un très fort vent d'ouest, font brutalement fondre la neige tombée les jours précédents, engendrant un écoulement supplémentaire équivalent au moins à 80 mm de pluie. A Belfort, le cumul pluviométrique du 13 et du 14 Février 1990 atteint 101.4 mm.

| naturelles,

Inondation de plaine (Rhône-Alpes)

Le 14 juillet 1987 en milieu d’après-midi, un violent orage accompagné de grêle et de précipitations importantes s’abat sur la montagne au-dessus du Grand-Bornand. Tous les torrents entrent en crue et descendent en cascades chargés de nombreux débris jusqu’au Chinaillon...

| technologiques,

Incendie dépôt hydrocarbures (Lyon)

Dans un dépôt pétrolier, à 13h15 un aérosol flashe. 1 min après, une explosion ressentie à plusieurs km se produit. L'incendie se propage... 200 pompiers sont intervenus durant plus de 24 h utilisant plus de 200 m³ d'émulseur. Deux employés sous-traitants sont tués, 6 pompiers et 8 opérateurs sont blessés dont 5 gravement...