Catastrophes

Rechercher par :

| naturelles,

Cyclone Gamède (La Réunion)

Attendu pour la journée du dimanche 25 février 2007, Gamède est fidèle au rendez-vous dans le nord et le sud de l'île. Des Radiers submergés, des arbres couchés. Le 25 février à 6 h 45 le pont de La Rivière Saint-Etienne entre Saint-Pierre et Saint-Louis s'effondre. Au total deux personnes sont victimes de leur imprudence et des eaux de Gamède.

| naturelles,

Cyclone Dina (La Réunion)

Le mur de l'œil passe au plus près à 27 km au large, l'île a échappé de peu aux conditions paroxysmiques. Néanmoins les conséquences de Dina ont été très importantes en terme de vent et de précipitations. Les vents ont fréquemment dépassé les 180 km/h sur le littoral. Dans les hauts, ils ont atteint localement les 250 km/h en rafales.

| naturelles,

Cyclone Firinga (La Réunion)

Dans la nuit du dimanche 29 au lundi 30 janvier, le cyclone Firinga transforme le sud de l'île en un vaste torrent de boue. A la Plaine des Cafres, il tomba 700 mm d'eau en moins de 24 heures. Cette fois, c’est au sud d’être touché lourdement. Les vents atteignirent les 216 kms/h à St Pierre. On dénombrera 4 morts.

| naturelles,

Cyclone Clotilda (La Réunion)

Le cyclone Clotilda provoque 7 morts et 2 disparus... Il frappe de plein fouet l'île de La Réunion le 13 février 1987. En trois jours les hauteurs d'eau cumulées atteignent des valeurs impressionnantes : 1 855 mm à la Plaine des Palmistes. de très fortes pluies accompagnèrent ce cyclone : 1502 mm en 24h à Commerson. Les dégâts furent très importants...

| naturelles,

Cyclone Hyacinthe (La Réunion)

Le Cyclone Hyacinthe entraîne la mort de 25 personnes. Il passe par trois fois très près de l'île de La Réunion. Le premier passage a lieu le 18 janvier en début de journée. Hyacinthe n'est alors que faible perturbation tropicale lorsqu'elle passe à environ 60 nautiques dans le nord de l'île. Hyacinthe évolue ensuite en cyclone tropical...

| naturelles, technologiques,

Marée noire (Finistère)

Le 15 octobre 1976, le pétrolier est-allemand Boehlen transporte 9 500 t de pétrole brut lourd vénézuélien " Boscan " vers Rostock (RDA). Il est pris dans une violente tempête, et coule au large de l'Ile de Sein.