Catastrophes

Rechercher par :

| autres,

Attentat rue des rosiers (Paris)

Attentat de la rue des Rosiers, à Paris, fait 6 morts et 22 blessés. Les services de police et de renseignements chargés de l'enquête ont soupçonné le Fatah, Conseil révolutionnaire d’Abou Nidal - un groupe palestinien dissident de l’OLP.

| sanitaires,

Début de l'épidémie de SIDA

En juin 1981, des scientifiques des Etats-Unis signalent les premières manifestations cliniques d’une maladie que l’on connaîtra bientôt sous le nom de syndrome d’immunodéficience acquise ou SIDA. Les premiers cas d’une insolite défaillance du système immunitaire sont observés parmi des hommes gay, des femmes et des consommateurs de drogues injectables. Dès 1982, les trois modes de transmission sont précisés : le sang, la transmission mère-enfant et les rapports sexuels. En 1983, en France, le Professeur Luc Montagnier isole le virus associé à la lymphadénopathie (LAV), désigné plus tard sous le nom de virus de l’immunodéficience humaine ou VIH. Vingt-cinq ans plus tard, l’épidémie de SIDA s’est répandue partout dans le monde. Environ 40 millions de personnes vivent aujourd’hui avec le VIH et plus de 25 millions sont mortes du SIDA

| autres,

Attentat rue Copernic (Paris)

L'attentat de la rue Copernic fut perpétré à Paris le vendredi 3 octobre 1980, soir du shabbat, alors qu'était célébrée la fête juive de Sim'hat Torah amenant un grand nombre de fidèles. Cet attentat antisémite à la bombe, dirigé contre la synagogue de la rue Copernic, fait quatre morts et 46 blessés. La plaque commémorative apposée sur la façade indique : « À la mémoire de Jean Michel Barbé, Philippe Bouissou, Hilario Lopez Fernandez, Aliza Shagrir tués lors de l'odieux attentat perpétré contre cette synagogue le 3 octobre 1980 ».

| autres,

Prise d'otage Ambassade (Paris)

Le 31 juillet 1978, deux hommes armés s'introduisent vers 10 h du matin dans l'ambassade d'Irak à Paris et prennent des otages. Avant que les policiers n'arrivent, un des preneurs d'otages s'enfuit, laissant seul son compagnon. Vers 18 h 30, le terroriste se rend. Il sort encadré de policiers français. À ce moment, le service de sécurité irakien ouvre le feu sur le terroriste, tuant un policier – Jacques Capela – et en blessant deux autres.

| sanitaires,

Interdiction Distilbène

En France, commercialisé sous les noms de Distilbène® ou de Stilboestrol-Borne®, le DES a été utilisé de 1948 à 1977 pour le traitement des grossesses à risque. [...] On estime qu'en France 200 000 femmes ont été traitées, donnant naissance à 80 000 filles et 80 000 garçons. [...] De nombreuses études ont mis en évidence des conséquences chez les enfants exposés au DES in utero. Chez les filles, on note une incidence accrue de certains cancers du vagin comme l'ACC, de nombreuses anomalies cervicales et vaginales...

| autres,

attentat rue Toullier (Paris)

Deux policiers de la DST, MM. Douce et Donatini, sont abattus par Carlos, rue Toullier, à Paris. Un commissaire est blessé. M. Moukharbal, fondateur de l'organisation terroriste "Organisation de la lutte armée arabe", qui accompagnait les policiers en qualité prétendue d'indicateur, est également abattu.