Incendie usine pyrotechnique (Pont de Buis Les Quimerch)

Dans une société de fabrication de poudre de chasse, un feu se déclare sur une aire de brûlage de déchets pyrotechniques, le jour d'arrêt des productions pour congés annuels...

 

Les témoignages

Soyez le premier à témoigner sur cette catastrophe

Détails

Dans une société de fabrication de poudre de chasse, un feu se déclare sur une aire de brûlage de déchets pyrotechniques, le jour d'arrêt des productions pour congés annuels. Une seule entrée permet l'accès à cette aire (50x30 m) excavée, pour partie entourée par un merlon et protégée par un poteau incendie. Tout déchet pyrotechnique ne peut être apporté qu'avec une autorisation préalable du service sécurité/environnement (SE). Les déchets du site ou d'une autre entreprise étant transportés dans de l'eau, il est nécessaire d'obtenir un certain niveau de séchage pour leur mise à feu à l'aide de poudres vertes. Pour leur destruction par brûlage, ils sont disposés en cordon au pied de l'excavation généralement sur du bois (palettes ...). La présence d'un camion de première intervention adapté est requise pour le brûlage de grandes quantités. Le 24/07, alors que l'opérateur affecté au brûloir depuis 1987 prépare la zone à l’aide d’un tracteur agricole, la poudre s'enflamme spontanément. Choqué, l’employé au volant du tracteur s'extrait sans être blessé. Le 28/07 dans la matinée, conscient de l'extrême sensibilité des déchets présents, le responsable aidé de 2 opérateurs des services de production, les 2 employés du SE étant absents, programme l’élimination de ces matières imbrulées (poudre de chasse finie humide et graphite) par ratissage et étalement des déchets pyrotechniques sur les palettes pour en faciliter le séchage. En début d'après midi, ils répartissent, en l'absence du camion de première intervention, les palettes sur les couches de déchets lors de 2 approvisionnements. Vers 15 h, un feu spontané se déclenche près du responsable SE qui se retrouve alors prisonnier des flammes et des fumées. L'incendie se propage à l’ensemble de l'aire. Les 2 autres personnes s'échappent de la zone sans être blessés. L'un d’eux, pompier volontaire, donne l'alerte et attaque le feu. Le responsable SE, retrouvé à 30 m du départ de feu au pied du talus, décède de ses blessures dans l'heure qui suit. Le départ du feu serait dû à une friction de la poudre (sèche + polluée donc plus sensible) par la chute ou le ripage d'une palette, le piétinement de l'intervenant décédé... Un briquet jetable intact mais inopérant est retrouvé près du foyer. Le redémarrage est conditionné à la mise en place de mesures compensatoires. Plusieurs aspects seront abordés : pollution des sols susceptible d'être induite lors du brûlage, nature des déchets à détruire ...

Les ressources

 

Type de risque

risque incendie

Nature de l'évènement

incendie, explosion