Inondations (Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées)

Débordements de nombreux cours d'eau dans l'Aude, le Tarn, les Pyrénées Orientales, l'Héraut et l'Aveyron - crues décennales notamment pour la Berre, le Verdouble...

 

Les témoignages

Les vidéos

Détails

... l'Orbieu, l'Alsou, la Nielle, l'Argent-double, la Clamoux et le Lauquet. 620 mm de précipitations en 48h à Lézignan-Corbières. Dégâts importants dans l'Aude (15 ponts non utilisables, 15 tronçons de route coupés..), 36 morts ou disparus, 438 communes sinistrées, dommages assurés estimés à 260 M€, 533 M€ de dommages économiques

Sources: CAT NAT

12 ET 13 NOVEMBRE 1999 : catastrophe sur les Corbières

Un épisode, remarquable, tant par son étendue géographique que par les quantités d'eau recueillies. Il touche quatre départements: les Pyrénées-Orientales, le Tarn, l'Hérault et surtout l'Aude où ses conséquences ont pris les proportions d'une catastrophe.
Cet événement a provoqué 36 victimes, 438 communes sinistrées.

Source: "Les événements naturels dommageables en France et dans le monde en 2007", pages 32 à 41.

L'épisode a apporté plus de 200 mm sur plus de 7000 km2, répartis sur 4 départements.
On estime à environ 18000 km2 (soit une bande d'environ 50 km*350 km) la surface ayant reçu plus de 100 litres d'eau par m2 au cours de l'épisode, ce qui correspond à 3,8 milliards de m3 d'eau précipités.
Le maximum des précipitations (plus de 400 mm) a été observé des Fenouillèdes (Pyrénées-Orientales) jusqu'au Minervois (Aude) et au Tarn.
Dans les Corbières (Aude), le maximum extraordinaire de 624 mm a été relevé à Lézignan.
Ces valeurs en 24 heures figurent parmi les plus fortes enregistrées sur les régions méditerranéennes de la France.
Beaucoup d'équipements ont été dévastés par les inondations : transports, téléphone, réseau EDF-GDF, alimentation en eau …
Cet épisode a aussi été accompagné d'une violente tempête d'est soufflant du large de la Côte d'Azur au littoral du golfe du Lion. Les sémaphores de Leucate (Aude) et du cap Béar (Pyrénées-Orientales) ont enregistré, les 12 et 13, des vents moyens supérieurs à 100 km/h.
La capitainerie de Port-la-Nouvelle a observé des surcotes supérieures à 1 mètre.
Cette forte houle près du littoral a constitué un phénomène aggravant, perturbant l'écoulement des eaux pluviales vers la mer et causant l'échouage de plusieurs gros navires.

Sources: Meteo France