inondation (Loire)

Au 13 mai 1856, l’Allier a déjà inondé Moulins. De même, quelques inondations de la Loire au niveau de Roanne et Nevers se produisent.

 

Les témoignages

  • ihmec2 | 13/06/2012

    Le risque de rupture des digues de la Loire

    « Il ne s’agit pas de dire « Je suis en danger », mais plutôt « Je fais les choses en tenant compte de ce risque, et je veille par ma façon d’agir à ne pas augmenter le risque d’une future inondation. Est-ce que parce qu’on ne l’a pas vécue, on doit la nier ? » Mme Marie-France Beaufils, Maire de Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire)

Détails

Au 13 mai 1856, l’Allier a déjà inondé Moulins. De même, quelques inondations de la Loire au
niveau de Roanne et Nevers se produisent.
Les 28 et 29 mai, un épisode de précipitations intenses s’abat sur le sud du bassin : « Depuis
trente-six heures, il pleut à torrents ». A partir du 29 mai, Montbrison est inondé par la Loire. Sur
l’Allier, la crue commence le 31 mai en fin de journée. Le 1er juin à 12 h, elle dépasse celle de
1846. Le niveau atteint 5,62 m à Moulins (Pont de Régemortes), c’est la plus grande crue connue
depuis 1790 avec 3 500 m3/s. La crue de la Loire amont se renforce par les affluents du Morvan et
du Bourbonnais jusqu’à atteindre 4 000 m3/s à Nevers. On relève 6,47 m à Decize (écluse rive
gauche), et 6,13 m à Nevers où la Loire surverse les levées et inonde la ville.
Sur l’Allier, Moulins et Vichy connaissent de nouvelles inondations le 1er juin.
Sources EPTB Loire

Les ressources

 

Type de risque

risque naturel

Nature de l'évènement

inondation