inondations (Sud Est)

De très intenses pluies se sont produites au cours de ces 2 jours, tout d'abord sur le Gard et le Vaucluse, puis sur l'ensemble des Cévennes.

 

Les témoignages

Soyez le premier à témoigner sur cette catastrophe

Détails

Cet épisode de grande ampleur a eu des répercussions jusque dans la région lyonnaise.

Dans la nuit du 6 au 7 septembre, ce sont les bassins versants du Vidourle et du Gardon, dans le Gard, qui ont été affectés par ces pluies à la fois très fortes et très intenses (plus de 300 mm en seulement 12 heures).

A l'est du Rhône, c'est sur la ville de Cavaillon, que les pluies ont été les plus fortes. Dans certaines rues il y a eu 50 cm d'eau.

L'épisode s'est poursuivi en journée du 7. En basse vallée du Rhône on observe encore une centaine de millimètres.

Il concerne alors l'ensemble du relief des Cévennes, où les cumuls sont alors très importants, avec également de très fortes intensités horaires.

L'épisode s'évacue enfin dans la nuit vers la Provence.

Sur le Var, les cumuls atteindront à nouveau une centaine de mm.

L'épisode a été de grande ampleur: il s'est étendu vers le nord jusqu'à la région lyonnaise. A la station météorologique de l'aéroport de Lyon-Bron, on a recueilli 104 mm, valeur record depuis l'ouverture de la station en 1888 (précédent record: 97 mm le 3 octobre 1935).

Quelques intensités remarquables de cet épisode à retenir. Les pointes maximales ont été de l'ordre de 60 mm en 30 minutes (soit 2 litres d'eau au mètre carré et par minute !) sur plusieurs points de mesure du Gard, de l'Ardèche et du Vaucluse.

Meteo France

Type de risque

risque naturel

Nature de l'évènement

inondations