2010-explosion usine (Gennevilliers)

Les employés d’une usine de composés en fibres de carbone aperçoivent vers 3 h des flammes jaunes à la cheminée d'un four de graphitation. Après avoir coupé gaz et électricité, ils tentent d’étouffer le feu avec du coke et du sable sec. Les pompiers interviennent vers 3 h 25. Les employés coupent le refroidissement du four. A 4 h 20, une explosion tue un employé qui introduisait du sable dans le four...

 

Les témoignages

Soyez le premier à témoigner sur cette catastrophe

Détails

Les employés d’une usine de composés en fibres de carbone aperçoivent vers 3 h des flammes jaunes à la cheminée du four de graphitation D6. Après avoir coupé gaz et électricité, ils tentent d’étouffer le feu avec du coke et du sable sec.
Les pompiers interviennent vers 3 h 25, les flammes sont devenues bleues. Les employés coupent le refroidissement du four. A 4 h 20, une explosion tue un employé qui introduisait du sable dans le four.
Douze personnes sont blessées dont deux gravement. Un périmètre de sécurité est établi. 150 pompiers sont mobilisés. Le sinistre est maîtrisé vers 12 h 30 par apport de sable et de ciment sur le four. La zone sinistrée est placée sous scellés pour l’enquête judiciaire.
L’hypothèse d’une infiltration avait été évoquée pour le feu du four D7 14 mois plus tôt (Aria
36270), les fours D6 et D7 étaient alors arrêtés. Lors du dernier accident, le four D6 était à son 1er cycle de redémarrage à 2 300 °C. Les activités sont suspendues et ne reprendront, hors graphitation, qu’après vérification de l’intégrité
des installations correspondantes.

Textes extraits de :

Les ressources

Documents associés

 

Type de risque

risque technologique

Nature de l'évènement

explosion