Articles

Mémo: Mes mots pour la mémoire collective des catastrophes n°2

L'Institut pour l’Histoire et la Mémoire des Catastrophes (IHMEC) et l'Institut de Prévention et de Gestion des Risques (IPGR) ont lancé fin 2014 une newsletter intitulée "Mémo Infos". Elle est entièrement dédiée à la mémoire des événements survenus sur le territoire français qui ont été perçus comme des catastrophes, que leur origine soit naturelle, sanitaire, technologique, économique, ou liée à des actes de terrorisme. Parce que la mémoire collective des catastrophes fait actuellement tragiquement défaut en France, et que chaque citoyen est en même temps un acteur de la sécurité civile, Mémos Infos vous invite à témoigner sur les événements que vous avez été malheureusement amenés à vivre, ceci afin de laisser une trace de votre propre expérience. Le deuxième numéro de cette newsletter est consacré aux grands incendies urbains, principalement dans les lieux ou établissements recevant du public. La liste des villes ou des monuments détruits lors de grands incendies dont le souvenir s'est perpétué au fil des siècles, est longue. Depuis la plus haute Antiquité, l'homme a été confronté au péril du feu. Homère raconte dans l'Iliade la destruction de la ville mythique de Troie dans un gigantesque incendie.

Le présent article se propose de revenir sur l'incendie du Bazar de la Charité à Paris en 1897 et de dresser une liste (non exhaustive) des principaux incendies en France depuis 1903.

Mémo: Mes mots pour la mémoire collective des catastrophes n°1

L'Institut pour l’Histoire et la Mémoire des Catastrophes (IHMEC) et l'Institut de Prévention et de Gestion des Risques (IPGR) ont lancé fin 2014 une newsletter intitulée "Mémo Infos". Elle est entièrement dédiée à la mémoire des événements survenus sur le territoire français qui ont été perçus comme des catastrophes, que leur origine soit naturelle, sanitaire, technologique, économique, ou liée à des actes de terrorisme. Parce que la mémoire collective des catastrophes fait actuellement tragiquement défaut en France, et que chaque citoyen est en même temps un acteur de la sécurité civile. En 2015, le premier numéro de cette lettre met en avant des événements remarquables liés à tous importants rassemblements humains, aux mouvements de foule, bousculades, phénomènes de groupe, paniques collectives qui bouleversent depuis la nuit des temps l’équilibre sociétal et son environnement. Liés ou non à une catastrophe (naturelle, industrielle ...), résultants ou non d'un rassemblant d'hommes et de femmes autour d'un événement heureux ou malheureux, les mouvements de foule restent des épisodes traumatisants pour les survivants.

De manière à ne pas influencer le dépôt de témoignages actuels sur le territoire français, l'IHMEC et l'IPGR ont choisit volontairement, pour ce premier numéro, de partager les témoignages anciens hors hexagones et impressionnants telle la panique de la plaine de Chodinskoje, près de Moscou, à l'occasion du couronnement du Tsar Nicolas II en 1896.

Mes mots pour la mémoire collective de catastrophes

Dans le cadre du partenariat entre l'IPGR et l'IHMEC, le Président du Conseil Scientifique et Technique de l'IPGR nous livre ses mots pour la mémoire collective des catastrophes... ou "la prévention pour la gestion des conflits" et l'évitement des catastrophes sociales.